P Arnaud

 

Pierre Arnaud

Jean-Yves Le BonDossier Rennes , in Présence Culturelle, Nantes, octobre 1983

 

Ou bien: le peintre, dans son ontogenèse, nous donne à voir qu'il n'y a pas de peinture possible sans un raccourci philogénétique de tous les peintres, avec leurs moments fondateurs, leurs évolutions par rupture puis remord, leurs reprises. Passion, en tous cas. Et l'on se tromperait sans doute si l'on ne posait avec le passé qu'un rapport nostalgique, passif. Dans sa peinture, même si ces opérations s'imposent à notre regard par la force de l'actualité, il semble plutôt entretenir un rapport de passion avec le passé, une compossibilité des deux, lui ET lui, l'impersonnel et le personnel. Pouvoir dire: ils peignent.