Surfaces (1982)

Citations.

Une surface couverte de figures; ou comment réagir à la « figuration libre » (qui venait de balayer avec désinvolture tout le sérieux besogneux que l'on enseignait aux Beaux-Arts) par un foisonnement que je voulais jubilatoire de figures et d'images (« citations » disait-on), figurés librement.

Les Muses y sont vraiment filles de Mémoire!

Papiers collés.

Pour recevoir ces images en prolifération, le support est constitué d'une accumulation de papiers (papiers de récupération , rebuts d'atelier, dessins divers, etc), contrecollés les uns sur les autres, creusés déchirés, recouverts de peinture .

Les faunes.

Mallarmé, avec L'après-midi d'un Faune, opère sur le langage ce que Cézanne travaille avec Les grandes baigneuses en peinture: prendre appui sur un corpus classique (le corps dans le paysage, la mythologie) pour exprimer le langage lui-même: les mots disent leur propre assemblage autant qu'ils (dé)construisent le « récit », la matière picturale étale des verts, des ocres et des bleus tout à la fois nymphes, arbres, étang. L'attitude mallarméenne, s'emparant d'un morceau de mythologie pour le réduire progressivement d'une ambition théâtrale à la fulgurance d'un monologue, me fascinait, me fascine toujours. Il y a là tout ce qui m'émouvait...

Sur le mur, 2 : installations 1982.

La peinture murale, c'est la peinture majuscule.
D'abord par son échelle, qu'il va falloir « tenir »: la peinture monumentale surplombe le peintre, englobe
le spectateur. Traité au départ sous l'angle d'un questionnement matériologique (enduit, pigment, substrat), le travail
sur l'espace mural accompagne les expériences en cours sur l'accumulation et le morcellement, et
ancre la problématique d'une manière décisive dans l'espace. Ainsi, je distingue: l'espace réel, définit par le bâtiment, où se déplace le spectateur; là s'inscrit le travail pictural, avec ses caractéristiques matériologiques et volumétriques; cependant, ce lieu de la peinture
reste séparé de l'espace de celui qui regarde, qui est toujours en dehors et en face de la peinture, jamais
dedans. Il s'agit d'installation (arrangements de divers éléments pour un lieu et un temps donnés), mais
pas d'environnement.